Rencontre avec Frank Deschandol, Photographe primé au WPY

Le mardi 25 février 2020 - 20h à 22h

  • Lieu : Muséum d'histoire naturelle
  • Adresse : Allée René Ménard
  • Thème : Conférences / Débats
  • Infos : Plus d'informations

Le muséum vous propose une rencontre exceptionnelle avec le Photographe de Nature Frank Deschandol, primé au concours du Wildlife Photographer of the Year, qui nous parlera de son métier, et de ses spécialités.

Frank Deschandol est un naturaliste et un photographe professionnel français.
Passionné par les animaux depuis son enfance, il débute la photographie en 1994 et correspond rapidement avec une agence photo parisienne. Il se spécialise assez tôt dans la photographie haute vitesse, les obturateurs rapides ou encore les lumières diffusées au flash, construisant ses propres systèmes.

Il devient réalisateur de documentaires au début des années 2000, se focalisant principalement sur l'avifaune avant de se consacrer presque exclusivement à l'herpétologie. A partir de 2005, il parcourt la plupart des pays européens dans le but de trouver et de photographier lui-même toutes les espèces de reptiles et d'amphibiens.

Il se focalise dorénavant sur les espèces spectaculaires tout autour du monde afin de faire prendre conscience de la beauté de la nature, étant convaincu que seules les belles images peuvent participer à la protection de notre patrimoine naturel au sens large.

Ses secteurs de prédilection sont essentiellement les forêts tropicales et les déserts avec une préférence plus marquée pour l'Asie. La photographie d'invertébrés constitue également une partie importante de son travail qui a été apprécié et récompensé plusieurs fois, comme en 2019 avec deux de ses images "Highly Commended" dans concours le Wildlife Photographer of the Year à Londres.

Son but premier est de présenter ses sujets le plus simplement et naturellement possible, sans post-traitement important, et surtout dans leur milieu naturel en évitant tout aspect ou élément artificiel.
Depuis quelques années, il essaye au maximum de réaliser des clichés "in situ", afin de saisir des comportements et de perturber le moins possible les animaux.

Photo de Muséum d'Histoire naturelle de Bourges.
Retour











Toutes les manifestations à venir