Orlando Julius and the Heliocentrics

Le samedi 19 août 2017 - 21h

  • Lieu : Jardin du cardinal Lefebvre
  • Adresse : Rue Victor Hugo
  • Thème : Concerts
  • Infos : Plus d'informations

Orlando Julius, légende du saxophone africain, a traversé tous les âges de la musique nigériane avec son sourire et son chapeau en mélangeant jazz, soul et highlife, donnant naissance à l'Afrobeat, le funk africain.

De James Brown à Fela Kuti en passant par Richie Havens ou Marvin Gaye, tous lui disent merci ! Les uns parce qu'il a amené le funk en Afrique, les autres parce qu'il les a influencés ou parce qu'il a écrit certains de leurs plus grands tubes.

À plus de 70 ans, Orlando reprend ses sons afrobeats et sort un album, des lustres après la sortie de « Super Afro Soul », son premier album mythique sorti en 1964 (vous avez bien lu : Orlando Julius dépasse le demi-siècle de carrière musicale).

Orlando Julius, auteur dans les années 70 du hit « disco highlife » revisite les titres de sa jeunesse (comme « Buje Buje » jamais édité) qu'il a enregistrés sur l'album « Jaiyede Afro » pour le label Strut Records, en compagnie de The Heliocentrics.

 

Avec cette enivrante orfèvrerie psychédélique qui caractérise leurs productions, que ce soit pour leur compte (13 Degrees of Reality, sorti en 2013) ou au service d'autrui - en terre africaine, il y a cinq ans, avec le pape de l'éthio-jazz, Mulatu Astatke, ou plus récemment avec le réalisateur et musicien américain Melvin Van Peebles, le collectif londonien propulse le souffle du mythique saxophoniste nigérian.

D'une reprise de James Brown en mode afrobeat à un highlife funky, Malcolm Catto (cofondateur des Heliocentrics avec le bassiste Jake Ferguson) et sa bande reproduisent la formule magique qui avait fait le succès de leur collaboration avec Mulatu : des groove brûlants, des arrangements somptueux, un esprit analogique....

L'album propose huit cartes postales bien timbrées : le Nigeria vu du ciel à travers un kaléidoscope en 3D.

« Rien n'était écrit, ni prévu avant qu'Orlando ne se pointe à notre studio. Mais on a senti tout de suite qu'il n'était pas du tout enfermé dans de vieux schémas, prêt à tout essayer. Il reste toujours ouvert d'esprit, un grand musicien, un mec super. Avec les Heliocentrics, on joue souvent des trucs sombres, alors son highlife joyeux et upbeat, c'était très rafraîchissant pour nous. On s'est éclatés, encore une fois. » Malcom Catto

 

Avec

Orlando JULIUS (voix, sax ténor)

Latoya ADUKE (voix, percussion)

Malcolm CATTO (batterie)

Adrian OWUSU (guitare)

Jack YGLESIAS (percussions, flûte)

Jake FERGUSON (basse)

Olivier PARFITT (claviers)

Tom HODGES (electronique)

Retour











Toutes les manifestations à venir